Cancer, maladies chroniques et travail, j’ai fait le choix d’agir !  Je suis entrepreneure. 15 ans d’expérience professionnelle dans le secteur de l’emploi à des fonctions de direction de la stratégie et du business développement et l’expérience de vie du cancer en 2011 m’ont donné l’audace d’entreprendre pour une cause qui fait sens pour moi : concilier maladie et travail.  En France, 1000 personnes apprennent chaque jour qu’elles ont un cancer, 400 travaillent.  30% des actifs sont directement concernés par une maladie chronique (malades ou aidants proches) 100% des actifs sont impactés si l’on prend en compte que l’effet systématique de la maladie au sein d’une équipe impacte également les collègues, les managers, l’entreprise dans son ensemble. Or, la maladie, au travail, est source d’exclusion.

Depuis 2011, pour lutter contre cette désinsertion professionnelle injuste et intolérable, j’ai développé plusieurs actions, avec un même objectif : concilier maladie et travail. Pour faire exister le sujet dans le monde du travail et mobiliser les employeurs, j’ai créé en 2012 Cancer@Work, premier club d’entreprises au monde pour concilier maladie et travail. L’association est présidée par Philippe Salle et compte aujourd’hui 24 membres comme Altran, Axa, Bristol Myers Squibb, BPCE, Elior, Gustave Roussy, Novartis, Roche, SNCF… et de nouvelles entreprises nous rejoignent chaque jour. En 5 ans, nous avons fait la preuve que concilier maladie et travail est source de création de valeur humaine, sociale, économique et sociétale. Nous avons tous à y gagner : les malades bien sûr, qui souhaitent garder leur place dans la Société, mais aussi les entreprises – et ce, y compris au plan économique (jusqu’à 500 M€ d’économie potentielle dans les entreprises françaises chaque année*)- la société civile, enfin, pour qui un meilleur maintien dans l’emploi des personnes malades laisse espérer un système de protection sociale préservé.

Pour accompagner les entreprises et les aider à se centrer « salariés » dans un objectif de business développement responsable et de performance accrue, j’ai créé une start sociale et solidaire. Elle a plusieurs particularités. Nous employons exclusivement d’anciens malades ou proches aidants car nous reconnaissons l’expérience de vie de la maladie comme une compétence à part entière. Nous développons des offres dédiées pour mieux concilier maladie et travail Wecare@Work et Smile @Work. Nous dédions une partie de nos bénéfices au développement d’outils gratuits pour le grand public (la hot line et la plateforme digitale Allo Alex – 0 800 400 310 – pour répondre à toutes les questions sur la maladie au travail, et au soutien de projets portés par d’autres malades.

*Source : étude Cancer@Work « Faire de la volonté de certains une opportunité pour tous » – 2017

Je suis une femme, mère de 3 enfants, malade du cancer, invalide et travailleur handicapé. Je vous laisse imaginer à quel point je fais rêver les recruteurs ! Depuis, 20 ans, j’ai pourtant eu la chance de trouver sur mon chemin des managers et dirigeant.e.s ouvert.e.s, j’ai su saisir les opportunités et je n’ai jamais considéré ce que je suis et mes différences comme des faiblesses ou des menaces potentielles.

Mon engagement dépasse le combat de l’égalité femmes/hommes.  Mon engagement porte sur l’égalité entre tous les êtres humains, quelles que soient leurs différences.