Passionnée depuis toujours par l’efficacité au sein de l’entreprise, j’ai naturellement évolué de la relation client (marketing 1.0) à la transformation digitale (marketing 4.0). J’aide aujourd’hui les organisations à mettre en place leurs actions en Open Innovation, à structurer et optimiser leurs différentes initiatives pour les aider à gagner en agilité et en performance. De la stratégie à l’exécution, auprès de membres du Comex ou avec des patrons de BU, j’interviens à tous les stades nécessaires pour aller chercher de la valeur, créer des synergies et rentabiliser les différentes actions entreprises.

Je connais très bien le monde des start-up, ayant participé à la création de 3 start-up, été expert et mentor auprès de start-up dans différents incubateurs dont la CCIP, le Numa. Je participe souvent en tant qu’acteur ou mentor à divers hackathons /start-up week-ends.

Auparavant j’ai fait 30 ans de conseil en stratégie marketing et communication, gestion de la relation client que j’ai exercé dans des groupes de communication américains auprès de grands comptes B2B et B2C en France et à l’international, comme, Sony, Amex, Toshiba, Air France, Budget Rent a Car, Eurotunnel. Du fait de ces expériences, j’ai fait également beaucoup de management multi-métier et multiculturel et du business développement, en tant que New Business Manager ou Directeur Général où j’ai co-managé des entités de 5 à 20M€. Je suis mariée et mère de 4 enfants âgés de 32 à 21 ans en 2017.

Quand on prend soudain conscience que l’on ne peut pas élever 4 enfants et gérer une maison comme si on n’avait pas de job… alors que l’on a un super job, une grosse équipe et des responsabilités : les choses commencent à devenir compliquées. Alors il faut prendre le temps de la réflexion, quelques mois si nécessaires. Cela peut sembler long. Mais c’est vraiment nécessaire. Nécessaire de faire le vide dans sa tête tout en maintenant le cap. Et ce n’est pas facile. Partager ses interrogations avec son double, écouter quelques personnes réfléchies, faire miroir avec un coach ou un mentor, en parler à son boss, si c’est possible. Et vient le temps des choix, assez naturellement je l’avoue, après la difficile période de doutes, de flottement. Et on apprend à s’organiser différemment, à ne plus culpabiliser et à retrouver un équilibre.

Faire face pour la première fois (50 ans) à un plafond de verre créé par un machisme d’une autre époque. Je suis tombée des nues. Puis j’ai résisté en restant moi-même. J’ai tenté d’ouvrir l’entreprise au monde extérieur, d’acculturer le Comex à l’innovation, de faire entrer l’intelligence collective externe au sein de l’entreprise. J’ai gagné quelques manches mais pas la guerre. J’ai fini par partir mais je venais de trouver mon nouveau métier !

J’ai intégré le réseau international de femmes PWN pendant plus de 10 ans, où j’ai été très active. Soit en tant que VP Marketing et Communication ou bien dans la co-création du programme de Mentoring et de la journée Best-Off, ou encore dans l’initiation des femmes du réseau à la transformation digitale sur les plans de la santé, de l’éducation/formation et du travail. Je suis aussi co-fondatrice et membre du réseau de femmes autour de l’innovation PinkInnov depuis sa création. Je soutiens aussi les SDF, hommes et femmes, dans les Cafés de Rue.