Sciences po, maîtrises de droit des affaires et sciences économiques, certificat d’administrateur de société, j’ai commencé ma vie professionnelle comme juriste-lobbyiste dans les organisations professionnelles de l’agro-alimentaire et du textile-habillement. Je me suis orientée ensuite vers la presse au sein du groupe Didot-Bottin avant de devenir directrice de la communication de PwC puis vice-présidente communication/relations publiques du groupe Renault où parallèlement à mes fonctions de communication, j’ai copiloté l’équipe transverse diversité /RSE. Co-fondatrice de l’association Evalliance dédiée aux échanges Europe -ASEAN dans le secteur textile-habillement, je suis également manager de transition au service de fonds et d’ETI en croissance, Business Angel active auprès d’une dizaine de start up et membre du Board de trois d’entre elles ainsi que vice-présidente de l’association Femmes Business Angels.

Mis à part quelques jalousies féminines (il faut le dire ça existe !) je n’ai pas été confrontée à de réelles embuches mais n’ai jamais eu la chance d’être dans le sillage d’un mentor ou d’un(e) supérieur(e) hiérarchique qui m’ouvre la voie. Mon évolution a été dictée par mon goût pour le changement et l’envie de toujours créer. En effet, tous mes jobs de salariée ont été des créations de poste.

J’ai été parmi les premières créatrices de réseaux féminins en entreprise : Temps de Femmes chez PwC dès 2000 puis Women@Renault en 2009. Je suis un soutien actif de l’entrepreneuriat féminin en tant que Business Angel à mes propres risques. Je réalise par ailleurs études, publications et conférences pour promouvoir l’engagement des femmes dans l’économie sur des thèmes tels que : le rôle des réseaux féminins dans la performance de l’entreprise /les dirigeant(e)s et le défi de l’engagement /la fiscalité peut-elle encourager le leadership des femmes /les femmes et l’investissement (1ère édition du forum Winday en mars 2017).