Ce qui définit la trame mon parcours, est une nature relationnelle, curieuse de rencontres et d’explorations. Et passionnée ! Communicante, j’ai débuté avec enthousiasme dans une agence de com durant 10 ans, puis j’ai fait un break pour être avec mes trois enfants. Dès 1998, je me connectais sur les premiers réseaux sociaux.

En 2009, un investisseur du web m’a chassée pour développer la techno de sa start-up, qui proposait un sharing de lien dédié à la presse magazine. Cette aventure qui a duré deux ans, m’a permis de rencontrer les plus grands éditeurs français, de tisser un réseau dans la presse digitale émergente, immergée dans la dynamique de la start-up.

Ma présence et la ligne éditoriale construite on-line, ont attiré l’attention des dirigeants qui me confient leurs projets. Cette activité digitale, ma visibilité, corrélés à mon vécu sur le terrain, déterminent et font évoluer mes activités. Je tiens à rester dans cette agilité, mobile et ouverte à toutes les potentialités, les innovations.

Ainsi, le Syntec Numérique m’a sollicitée pour participer à son action de valorisation des femmes dans la technologie, trop peu nombreuses. Avec cet engagement, en 2015 j’ai créé la Délégation Femmes du Numérique Lyon Auvergne Rhône-Alpes.

Du point de vue d’obstacles rencontrés, difficile justement de discerner si cela est lié au fait d’être une femme. Je constate néanmoins qu’hormis l’investisseur lyonnais avec qui j’ai travaillé à mes débuts, j’ai peu d’activité dans ma ville de Lyon, et pourtant été rapidement reconnue à Paris !

Des modules de formation dans un premier temps, j’ai poursuivi avec de la gestion des médias sociaux pour des marques. En 2014, toujours à l’affût des évolutions des usages et la volonté d’un décryptage sociologique, j’ai souhaité infléchir le déséquilibre entre les injonctions tech sur la transformation numérique versus la nécessaire évolution des organisations.
Le potentiel de l’intégration du numérique en entreprise me captive, ma conviction est la nécessité d’impliquer les managers et les collaborateurs. Cette analyse a été publiée dans Les Echos.
Dès lors, j’ai réalisé des interventions sur-mesure pour des grands comptes. Aucune acculturation ne peut se réaliser collectivement sans celle de l’individu. Les dirigeants et chefs d’entreprise souhaitent être accompagnés dans leur compréhension des enjeux du numérique et spécifiquement pour leur présence digitale, et leur communication d’influence.

Mes missions sont la transmission de ce que j’ai appris empiriquement avec le digital. L’information, l’innovation sont transmises sur internet, ma veille en est issue, s’en enrichit, me portant à en sélectionner puis relayer l’info qui m’intéresse.

C’est aussi l’occasion de participer à des événements économiques et numériques, de rencontrer des experts qui font aujourd’hui mon écosystème, professionnel et amical!

J’effectue la couverture média de certains évènements du secteur numérique, marketing, et contribue avec des billets aux Echos et Forbes sur les thèmes d’innovation.

Il y a aussi dans mon travail des missions surprenantes ! Comme celle de diffuser deux tweets pour une compagnie aérienne et être rémunérée en billets d’avion. Ou d’être invitée par un grand opérateur en Chine, en tant que KOL -key opinion leader, pour découvrir l’environnement économique et entreprenarial chinois !

Assurément, communication et digital sont associés à du savoir-faire et du savoir être, gratuits, c’est un recadrage permanent que d’avoir à valoriser ses compétences en la matière, cela constitue l’unique point noir.

Par mon parcours atypique, je représente également la potentialité pour toute trajectoire professionnelle, de mettre en œuvre et de vivre ses passions : je passe beaucoup de temps auprès de jeunes entrepreneuses et entrepreneurs pour échanger, apporter mon soutien, les guider.

Les personnes les plus éthiques sont celles pour lesquelles j’ai le plus de reconnaissance. Ainsi, de grandes dirigeantes ont été fantastiques dans mon parcours! Elles m’ont offert leur confiance, et de magnifiques opportunités.

De grands hommes aussi. Militante pour la croissance économique et celle de la société dans l’environnement numérique, je participe à des actions constructives telles que le Digital New Deal, et pour l’Institut Sapiens.