Franco-tunisienne et mère de deux enfants, j’ai rejoint l’OME en 1992 en tant que chercheur.

Le 1er Janvier 2013, j’ai été élue directeur général de l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie (OME). Je dirige également le Secrétariat de la Plate-forme UpM sur le gaz. Et je suis membre du panel de Stakeholders SDGs@Edison.

Avant ma nomination à la fonction de Directeur général, j’ai occupé plusieurs postes au sein de l’OME, les plus récents étant directrice des énergies renouvelables et développement durable et directrice stratégie. Mes domaines d’expertise concernent principalement les perspectives énergétiques, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le développement durable et la coopération énergétique dans la région méditerranéenne.

J’ai dispensé des cours et des conférences à l’Ecole des Mines de Paris, à l’Ecole Normale Supérieure (ENS), à l’Université de Versailles, à l’Institut national des Sciences et Techniques nucléaires et à l’Ecole des ingénieurs de la ville de Paris.

Je suis titulaire d’un DEA en Economie de l’énergie de l’Institut français du Pétrole et de l’Université de Paris II – Panthéon-Assas et d’un DESS en Économie et Politique de l’énergie de l’INSTN et de Paris X – Nanterre. Je suis également titulaire d’un doctorat de l’Ecole des Mines de Paris. Je suis co-auteur de sept livres et de plus de 100 articles.

 

J’ai de la chance de travailler dans un domaine et une région qui me passionnent. Ce qui m’a toujours guidé dans mon travail depuis le début c’est la volonté et l’amour de donner de mon mieux pour la cause pour laquelle j’ai décidé de m’engager : la coopération énergétique en méditerranée et le développement durable. Cette « flemme » m’a beaucoup aidé à surmonter les difficultés, voire les injustices auxquelles j’ai dû faire face au début de ma carrière. Elle m’aide encore beaucoup pour faire face à la situation complexe dans notre région, mais qui justifie plus que jamais un engagement fort de ma part.

 

Mon engagement dans le combat de l’égalité Femmes / Hommes, je le mène en donnant le meilleur de moi-même, en étant professionnelle et en travaillant main dans la main avec les hommes sans arrière-pensée et sans complexe. Je suis convaincue que c’est ce m’a valu d’être la première femme élue directeur général de l’OME et d’avoir être réélue pour second mandat (en cours).