Je suis originaire d’Italie mais j’ai grandi à Bruxelles à l’école européenne puisque mon père était fonctionnaire à la Commission Européenne. Depuis que je suis adolescente, j’ai toujours eu des projets pour améliorer le monde et je les réalisais. De la faim dans le monde, au combat contre le racisme, ou le pacifisme, … bref je considérais tous les combats comme nécessaires.
J’ai toujours été féministe mais étant jeune, je pensais que c’était utile “pour les autres” c’est à dire pour celles venant de cultures moins égalitaires. C’est comme cela que j’ai milité pour tous les droits des femmes et créé en 1986, l’association « la voix des femmes » qui était la première association fondée par des jeunes femmes issues de l’immigration pour leurs consœurs (je suis moi-même issue de l’immigration italienne car mon grand-père était mineur de fond).

Dans le même temps à la fin de mes études universitaires, j’ai lancé des magazines étudiants et des salons de l’étudiant et du recrutement. Mon associé et moi en avons fait une entreprise présente sur toute l’Europe pour la revendre ensuite au début des années 90.

Je suis alors partie pour l’Italie du sud pour vivre avec mon mari et nos deux enfants. Là j’ai encore créé des projets et une entreprise essentiellement dans la formation à la dimension européenne et à la création de projets pour l’Union Européenne. Je suis devenue directrice adjointe de la Cité des Sciences de Naples. Mais la vie là-bas était beaucoup trop difficile pour une femme indépendante et ambitieuse comme moi …surtout sans le soutien du père de mes enfants. Alors je suis revenue à Bruxelles et j’ai encore une fois tout recommencé.

Cet épisode de prise de conscience fut fondamental à la création de JUMP. J’ai pris conscience que j’étais la seule cheffe d’entreprise femme en Belgique qui produisait des événements et médias à destination d’un large public. C’était donc à moi de créer un concept qui aiderait les femmes à être plus autonomes, à avoir plus d’assertivité et oser déployer tous leurs talents dans leur vie professionnelle. Je voulais un événement destiné à tous les types de femmes professionnellement actives. Le premier slogan était « JUMP pour Femmes actives ».

C’est au fur et à mesure que je me suis rendue compte que je ne travaillais pas seulement pour l’autonomie des femmes mais que le travail des femmes avait des conséquences multiples : microéconomiques sur la performance des entreprises, macroéconomiques par l’augmentation du taux de participation des femmes à l’économie et donc plus de croissance, par l’évolution des rôles au sein des familles et sans parler de la construction de nouvelles identités féminines et masculines qui sortent d’un carcan millénaire. Je n’imaginais pas m’attaquer à autant d’aspects fondamentaux de la société !

JUMP soutient les organisations qui souhaitent promouvoir une plus grande égalité des genres dans leur management et offre aux femmes des outils pratiques pour les aider à réaliser leurs aspirations professionnelles et personnelles. JUMP diffuse les visions, les idées, les recherches, les actions des organisations et des individus mais produit aussi ses propres outils, réflexions et recherches. JUMP agit en exerçant une influence multi « stakeholders » collective (sensibilisation et information) mais aussi en transformant les individus (Award, Academy et Forum). Les apports de JUMP se font autant par le développement professionnel que personnel car l’égalité c’est de la liberté en plus et de la responsabilité en plus !