Je suis directrice générale déléguée du CRI Paris, un lieu unique qui expérimente de nouvelles manières d’apprendre, d’enseigner, de faire de la recherche et de mobiliser l’intelligence collective, dans les domaines des sciences de la vie, de l’éducation et du digital. Avant de rejoindre le CRI, j’ai occupé de nombreux postes de présidence et de direction commerciale dans la e-santé et l’industrie mobile et internet, en France et à l’international, notamment aux Etats-Unis. Je suis membre du Conseil d’administration du Healthcare Data Institute, un think tank que j’ai créé en 2015 et qui rassemble de très nombreux acteurs autour du big data et de la santé. Je suis très impliquée sur les sujets d’innovation en santé : je suis notamment membre du conseil du numérique de l’AP-HP, membre du Comité d’Evaluation de l’Intérêt Public de l’Institut national des Données de santé, et j’accompagne de nombreuses start-up dans le domaine de la e-santé.

J’aime développer, leadeur dans l’âme, positive à toute épreuve, je suis, avant tout, une femme qui s’engage au quotidien pour faire avancer les sujets qui me tiennent à cœur, et notamment ceux liés à la santé. Je suis diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble et de l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne en stratégie militaire. Je me suis intéressée à la stratégie militaire, car je souhaitais pouvoir donner un avis sur un sujet bien trop important pour ne pas être aussi adressé par les femmes.

Mes parents m’ont donné confiance en moi et m’ont permis de glisser sur les embûches sans trébucher : celles liées à l’âge – trop jeune et certainement un jour trop âgée –, celles liées au fait d’être une femme dans des univers professionnels très masculins. Ce qui m’a permis d’avancer est un véritable optimisme et une confiance en moi et dans les autres, de la solidarité avec d’autres hommes et d’autres femmes et de la ténacité, et un zeste d’humour face à certaines situations, dont un jour un patron qui m’avait expliqué qu’il irait à ma place à une émission de télévision à laquelle j’étais invitée car c’était bien pour sa carrière…

C’est un engagement avant tout personnel, qui guide ma façon d’interagir avec mes proches et notamment mes enfants et avec l’ensemble des personnes de mon entourage personnel et professionnel. L’injustice est certainement une des choses qui me révolte le plus. J’essaie d’être un bon modèle, d’aider ceux qui m’entourent à se révéler et à prendre confiance et de contribuer à ce que chacun puisse devenir ce à quoi il aspire, sans distinction de sexe, d’âge ou d’origine.