Je suis Mercedes Erra, catalane et française, née à côté de Barcelone et arrivée en France à l’âge de 6 ans. Dans la France des années 60 je porte le prénom d’une marque de voiture : difficile mais singulier et au fond je me suis construite avec. Je tombe très tôt amoureuse de la langue française et deviens professeure de lettres, avant de réaliser que je suis davantage faite pour l’entreprise et d’entrer à HEC. Je rencontre mon métier, la publicité, à la faveur d’un stage, et ne le quitterai plus.

J’ai eu de la chance : je n’ai pas vu les obstacles, et cette inconscience a d’abord été un formidable atout, rien ne pouvait me freiner. Un jour, alors que j’étais déjà chez BETC, j’ai découvert la différence salariale avec mes pairs masculins et je l’ai refusée. Parité et mixité sont devenus mon combat. BETC a été la première agence de publicité à obtenir le label égalité. Mais c’est un travail. Il ne faut pas compter sur l’évolution « naturelle » pour construire l’égalité.

Partout où je vais, je parle des femmes, de la domination masculine ancestrale et de ce mouvement historique vers l’émancipation et l’égalité. Je me déclare féministe car il est temps qu’on redonne de la valeur au mot et à la posture. Être féministe, c’est considérer que l’égalité façonne un monde meilleur pour tous. J’essaie de semer cette conviction partout et de donner aux femmes la pêche, de muscler leur confiance en elles.